L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Vladimir Poutine et le retrait russe de Kherson qui pourrait lui coûter la vie. «Depuis ce jour-là, il vit dans la peur»

(Rome, Paris, 23 novembre 2022). La perte de Kherson a porté un coup sévère à la stratégie militaire de Moscou qui voulait établir un couloir terrestre vers la Crimée et garantir l’approvisionnement en eau de la péninsule sous contrôle russe

Le retrait des troupes russes des territoires ukrainiens donne du fil à retordre au président de la Fédération, Vladimir Poutine. A tel point que l’entourage du président ukrainien Zelensky estime que le tsar vit désormais dans la peur, comme rapporté par Cristiana Mangani du quotidien italien «Il Mattino». Plus tôt ce mois-ci, la Russie a annoncé son retrait de la région de Kherson, marquant l’une des défaites les plus embarrassantes de Poutine et un tournant potentiel dans la guerre qui est à son neuvième mois. La perte de Kherson, seule capitale régionale conquise par la Russie pendant le conflit, a porté un coup sévère à la stratégie militaire de Moscou qui aurait voulu établir un corridor terrestre vers la Crimée et garantir l’approvisionnement, entre autres, en eau de la péninsule contrôlée par la Russie. Et c’est pour cette raison que ceux qui connaissent les Russes savent que Poutine a maintenant peur « parce qu’il n’y a pas de pardon pour les tsars qui perdent des guerres », a déclaré au Times Oleksiy Arestovich, conseiller du chef d’état-major de Volodymyr Zelensky. «Maintenant, il se bat pour sa (sur)vie. S’il perd la guerre, du moins comme le pensent les Russes, pour lui, ce sera la fin». Tout d’abord sa fin politique, mais il y a ceux qui spéculent qu’il risque même sa vie.

A lire :

L’humiliante défaite de Kherson

La victoire de l’Ukraine à Kherson est intervenue après une série de retraites humiliantes des forces du Kremlin dans les régions de Kharkiv et du Donbass. « Cela a forcé même les personnes très loyales à Poutine à douter de sa capacité à gagner cette guerre », a déclaré Arestovich. Selon lui, la libération de Kherson a déclenché de nouvelles attaques russes contre les infrastructures du pays et des plans pour une nouvelle offensive de la Biélorussie, un allié solide de Moscou, au nord de l’Ukraine.

A lire :

Les troupes de Poutine ont avancé sur Kiev depuis la Biélorussie au début de la guerre, mais ont été contraintes de battre en retraite après une forte résistance. Les autorités ukrainiennes ont commencé à évacuer les civils des sections récemment libérées des régions de Kherson et de Mykolaïv, craignant que le manque de chauffage, d’électricité et d’eau dû aux bombardements russes ne rende les conditions de vie impossibles et trop difficiles pour l’hiver. En effet, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que des millions de personnes en Ukraine seront confrontées à des conditions « potentiellement mortelles » dans les mois à venir, les habitants des régions du sud étant invités à se déplacer dans des zones plus sûres du centre et de l’ouest du pays. Arestovich a réitéré l’objectif de l’Ukraine de reprendre toutes les terres qui sont aux mains de la Russie, y compris la Crimée, la péninsule de la mer Noire qui a été annexée par le Kremlin en 2014.

La réaction

Pendant ce temps, Poutine a continué à montrer ses muscles cette semaine, vantant la puissance militaire, dans l’Arctique occidental.

A lire aussi :

Lors d’une cérémonie de lever du drapeau, deux brise-glaces à propulsion nucléaire qui permettront de naviguer toute l’année dans les Territoires du Nord, ont été présentés. « Les deux brise-glaces ont été mis en place dans le cadre d’un projet majeur et font partie de notre travail à grande échelle visant à rééquiper et réapprovisionner la flotte nationale de brise-glaces, afin de renforcer le statut de la Russie en tant que grande puissance arctique », a déclaré Poutine. L’Arctique revêt une importance stratégique accrue en raison de la crise climatique, tandis que le rétrécissement de la calotte glaciaire ouvre de nouvelles voies maritimes. De vastes ressources en pétrole et en gaz se trouvent dans les régions arctiques de la Russie, y compris une usine de gaz naturel liquéfié sur la péninsule de Yamal.

Poutine a souri lorsque le brise-glace nucléaire Yakoutie a été lancé tandis que l’hymne national russe était joué et le drapeau national a été hissé. Le président russe a également fait part de son intention de rencontrer les mères des réservistes appelés à combattre en Ukraine. Il convient de noter que la guerre a tué et blessé des dizaines de milliers de soldats des deux côtés, selon les États-Unis, et l’invasion russe a déclenché la plus grande confrontation entre Moscou et l’Occident depuis la crise des missiles de Cuba en 1962. La rencontre des mères des soldats, rapportée pour la première fois par le journal Vedomosti, a été confirmée par le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. La Russie célèbre la fête des mères le 27 novembre. « Le président tient souvent de telles réunions, elles ne sont pas toutes publiques », a expliqué Peskov.

Iran: l’ancien président Khatami soutient les étudiants manifestants

(Rome, 07 décembre 2022). La troisième journée de grève générale en Iran s'est concentrée autour des universités. À l'occasion de la Journée des étudiants,...

La Hongrie entame une coopération avec l’Iran, qui fournit des armes à la Russie

(Paris, Rome, 07 décembre 2022). Le ministre hongrois des Affaires étrangères a annoncé que si l'Iran pouvait être réintégré dans le système de partenariat...

L’Ungheria inizia a collaborare con l’Iran, che fornisce armi alla Russia

(Roma, 07 dicembre 2022). Il ministro degli esteri ungherese ha annunciato che se l'Iran potesse essere reintegrato nel sistema di partenariato internazionale, sarebbe possibile...

Afrique de l’Ouest: la force militaire régionale de la CEDEAO est née

(Paris, Rome, 07 décembre 2022). La force militaire régionale de la CEDEAO est née. Objectifs : lutter contre la montée du djihadisme en Afrique...

Africa Occidentale: nasce la Forza militare regionale della ECOWAS

(Roma, Parigi, 07 dicembre 2022). Nasce la Forza militare regionale della ECOWAS. Obiettivi: combattere il jihadismo in crescita nell’Africa Occidentale e i colpi di...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

1 Commentaire

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here