L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Iran: la nièce de Khamenei arrêtée

La militante Farideh Moradkhani, nièce du guide suprême iranien, soutient les manifestations qui se déroulent dans le pays depuis plus de deux mois

La nièce du guide suprême iranien Ali Khamenei, la militante Farideh Moradkhani, a été arrêtée aujourd’hui pour avoir soutenu des manifestations qui se déroulent dans le pays depuis plus de deux mois. Cela a été rapporté par le quotidien italien «Il Sole 24 Ore», qui cite les médias locaux et Iran International. La femme avait déjà été emprisonnée en janvier dernier pour avoir envoyé un message à la veuve du dernier chah, Farah Diba, l’appelant « chère reine » et avait ensuite été libérée sous caution en mai.

Pendant ce temps, les protestations et les grèves de la population iranienne et des étudiants dans diverses villes iraniennes, déclenchées par la mort de Mahsa Amini, 22 ans, se poursuivent depuis maintenant plus de deux mois. Les manifestants ont une fois de plus soutenu les villes kurdes, qui ont récemment fait l’objet d’une dure répression de la part des forces de sécurité, qui ont également utilisé des armes lourdes.

Ces villes auraient besoin d’aide médicale et de nourriture. Les manifestants ont crié « Kurdistan, l’œil et la lumière de l’Iran ». Les militants ont appelé à de « grands rassemblements nationaux » demain, notamment en soutien aux Kurdes iraniens. Pendant ce temps, l’Association des ophtalmologistes s’est dite préoccupée des nombreuses blessures aux yeux de centaines de manifestants, qui ont été touchés par des balles au visage. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent Parsa Ghobadi, 18 ans, qui a perdu ses deux yeux lors d’une fusillade à Kermanshah lundi. Ghazal Ranjkesh a également perdu son œil droit.

« La dernière image que j’ai vue avec cet œil était le sourire du tireur », a-t-elle déclaré sur son profil Instagram. Dans une série d’expressions de solidarité avec le peuple par des athlètes iraniennes, l’une des membres de l’équipe nationale féminine iranienne de tennis de table, Parinaz hajilou, 21 ans, a annoncé sa démission sur son compte Instagram. « Les médailles ne rendent pas mon peuple plus heureux », a-t-elle déclaré. Aussi, deux sœurs, Sara et Pari Baharvandi, toutes deux membres de l’équipe nationale féminine iranienne de snooker (spécialité du billard), ont posté une vidéo, tête nue, annonçant leur démission « en faveur de la liberté ». Au cours des deux dernières semaines, au moins cinq présentateurs de la télévision et de la radio d’État ont quitté leur emploi via des messages sur les réseaux sociaux.

Iran: l’ancien président Khatami soutient les étudiants manifestants

(Rome, 07 décembre 2022). La troisième journée de grève générale en Iran s'est concentrée autour des universités. À l'occasion de la Journée des étudiants,...

La Hongrie entame une coopération avec l’Iran, qui fournit des armes à la Russie

(Paris, Rome, 07 décembre 2022). Le ministre hongrois des Affaires étrangères a annoncé que si l'Iran pouvait être réintégré dans le système de partenariat...

L’Ungheria inizia a collaborare con l’Iran, che fornisce armi alla Russia

(Roma, 07 dicembre 2022). Il ministro degli esteri ungherese ha annunciato che se l'Iran potesse essere reintegrato nel sistema di partenariato internazionale, sarebbe possibile...

Afrique de l’Ouest: la force militaire régionale de la CEDEAO est née

(Paris, Rome, 07 décembre 2022). La force militaire régionale de la CEDEAO est née. Objectifs : lutter contre la montée du djihadisme en Afrique...

Africa Occidentale: nasce la Forza militare regionale della ECOWAS

(Roma, Parigi, 07 dicembre 2022). Nasce la Forza militare regionale della ECOWAS. Obiettivi: combattere il jihadismo in crescita nell’Africa Occidentale e i colpi di...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

1 Commentaire

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here