L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Liban: le cardinal Raï appelle le gouvernement à «réaffirmer l’autorité de l’État» après les affrontements à Beyrouth

(Rome, 17 octobre 2021). Le chef de l’Église maronite, le Cardinal Béchara Raï, a dénoncé dans son homélie dominicale les affrontements armés qui ont eu lieu le 14 octobre dernier à Beyrouth, lors des manifestations des partis chiites Amal et Hezbollah, et a appelé le gouvernement à se réunir « pour réaffirmer l’autorité de l’État ».

A lire aussi : Mieux vaut tard que jamais. Le Patriarche appelle à la neutralité, à l’internationalisation, à la fin de l’armement milicien, pour sauver le Liban.

Selon des informations du quotidien libanais «L’Orient-Le Jour», le prélat a souligné le rôle essentiel de l’armée libanaise dans le maintien de la sécurité, dénonçant « l’intervention de toute autre force qui violerait la paix civile dans le pays », dans une critique à peine voilée de l’arsenal du Hezbollah.

A lire sur ce sujet : L’homélie de Monseigneur Hanna Rahmé et le discours de Samir Geagea tracent la feuille de route pour le «nouveau Liban»

Le 14 octobre, au moins sept personnes ont été tuées et 30 autres blessées dans une série d’affrontements armés qui ont eu lieu non loin du quartier où se trouve le palais de justice de Beyrouth, lors d’une manifestation de centaines de partisans du Hezbollah et du mouvement Amal contre le juge Tarek Bitar, en charge de l’enquête sur la double explosion survenue dans le port de la capitale, le 4 août 2020.

A lire sur ce sujet : les chiites misent sur la stratégie de la tension pour se maintenir au pouvoir

Les deux groupes chiites ont accusé (à tort) le parti des Forces libanaises de Samir Geagea d’avoir planifié l’attaque en frappant les manifestants d’Amal et du Hezbollah avec des tireurs d’élite postés sur les toits des immeubles dans la zone, une accusation rejetée par le parti politique des «FL», connu pour son opposition au groupe d’Hassan Nasrallah. « Nous soutenons le rôle de l’armée libanaise dans la sauvegarde de la sécurité civile », a affirmé le Cardinal Raï, dénonçant « tout retour aux accusations arbitraires, à l’armement confessionnel et aux médias séditieux ». « L’armée libanaise a montré que la force légale qui assure la sécurité est plus puissante que toute autre force qui viole la paix civile dans le pays », a-t-il dit. Il a noté qu’«aucune partie ne devrait avoir recours à la menace et à la violence », déplorant que des partis politiques ou des clans aient installé des barricades sur la voie publique pendant les incidents. Il a appelé dans ce cadre les protagonistes à s’entendre afin de mettre un terme à la sédition. Monseigneur Raï a en outre souligné qu’il partageait le point de vue du chef de l’État Michel Aoun, qui avait refusé dans une allocution jeudi toute tentative de « prendre le pays en otage de ses propres intérêts ou comptes », dans une critique implicite du tandem chiite Amal-Hezbollah.

 A lire sur ce même sujet Le coup d’État permanent du Hezbollah au Liban

Mgr Raï a d’autre part appelé à « libérer le pouvoir judiciaire des ingérences politiques et confessionnelles et à respecter son indépendance conformément à la séparation des pouvoirs ». « La confiance dans le pouvoir judiciaire est le critère sur lequel se basse le monde pour accorder sa confiance au Liban », a-t-il dit. Quant à l’anniversaire du soulèvement du 17 octobre, il a demandé aux Libanais de s’unir tout comme ils l’avaient fait en 2019 et déploré que la commémoration de la thawra soit « marquée par la tristesse, le deuil et la fragmentation »…

Italia: frana a Ischia, trovato un corpo: almeno 12 dispersi. Piantedosi: «Persone sotto il fango non rispondono alle chiamate»

Il maltempo che si è abbattuto sull'isola campana ha causato una frana partita dalla pendici del monte Epomeo, che ha invaso il comune di...

Drame en Italie: au moins 8 morts dans un glissement de terrain sur l’île d’Ischia, 13 personnes toujours recherchées

Des habitations ont également été englouties lors de pluies torrentielles. Huit personnes sont mortes sur l'île d'Ischia, au large de Naples, à la suite...

La Russie tue aussi en hiver. Le coût élevé de l’énergie augmente le nombre de décès en Europe

(Rome, Paris, 26 novembre 2022). Cet hiver, l'arme énergétique de la Russie pourrait également faire des milliers de morts en Europe. Les coûts de...

La Russia uccide anche d’inverno. Il caro-energia fa crescere i morti in Europa

(Roma, 26 novembre 2022). Questo inverno, l’arma energetica russa potrebbe mietere migliaia di vite anche in Europa. Il caro-energia è correlato alle morti in...

Un logiciel russe s’est infiltré au cœur de l’Occident

(Paris, Rome, 25 novembre 2022). Même les herméneutiques les plus audacieuses ne pourraient prévoir l'étonnante versatilité du renseignement russe, capable de rester caché aux...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here