L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

L’Ukraine attaque désormais la Russie, comment la guerre évolue-t-elle ? Pour l’ancien commandant de l’OTAN: «un tournant dangereux»

(Rome, Paris, 06 décembre 2022). L’amiral américain James Stavridis analyse la nouvelle phase du conflit

Aujourd’hui, Kiev passe à la contre-attaque, également sur le territoire russe. Comment la guerre évolue-t-elle ? Quelle est la position de l’Occident par rapport à cette nouvelle phase ? « Les rapports sur les attaques significatives contre deux bases aériennes russes est un nouveau et dangereux tournant dans la guerre en Ukraine » : écrit dans un article publié sur Bloomberg l’amiral américain James Stavridis, ancien commandant suprême des forces de l’OTAN, selon lequel ces attaques Ukrainiens sur le territoire russe vont se poursuivre, comme rapporté par Mario Landi du quotidien italien «Il Mattino».

L’attaque ukrainienne contre la Russie, qu’est-ce qui change désormais ?

«De leur point de vue, il y a peu à perdre, commente l’amiral Stavridis faisant référence aux Ukrainiens. La Russie est déjà sur le pied de guerre et, à part l’utilisation de l’arme nucléaire (une ligne que même Poutine hésiterait à franchir), le Kremlin n’a pas d’autres cartes à jouer». «Ces attaques ont peut-être été calibrées pour simplement servir de démonstration de la capacité ukrainienne, poursuit l’amiral. À l’avenir, Kiev sera en mesure d’en faire plus, mais elle veillera à ne frapper que des cibles purement militaires, visant à maintenir son avantage sur la Russie en termes de droit international. À moins que Poutine ne se retire de la guerre aérienne (ce qui est hautement improbable), sa patrie sera attaquée».

Le rôle de l’Occident

Dans le même temps, souligne-t-il, «les partisans occidentaux tenteront d’empêcher les Ukrainiens de lancer des attaques à grande échelle, dans l’espoir de réduire le risque d’une nouvelle spirale dans le conflit, et d’impliquer directement l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord». L’OTAN tentera d’apaiser les Ukrainiens en leur offrant des missiles sol-air plus nombreux et de meilleure qualité pour défendre leurs villes et pourrait sérieusement envisager de leur fournir des avions de combat. Kiev « a parfaitement le droit de répondre contre des cibles situées à l’intérieur de la Russie », conclut Stavridis, notant que « les attaques de drones montrent une faiblesse dans un front intérieur apparemment vulnérable. Cela pourrait aider les Russes ordinaires à prendre conscience des coûts croissants de ce que l’on pourrait appeler au mieux la «guerre de l’ego de Poutine».

L’énigme du ballon espion chinois, des doutes et des questions sans réponses

(Paris, Rome, 06.02.2023). Tant de doutes, tant de questions encore sans réponse et si peu de certitudes. S'il ne restait que des débris du...

Il giallo del pallone spia cinese: ecco tutto quello che non torna

(Roma, 06.02.2023). Tanti dubbi, molte domande ancora senza risposta e poche certezze. Se del presunto pallone spia cinese abbattuto al largo della costa della...

Le tremblement de terre qui risque de modifier le Moyen-Orient

(Rome, Paris, 06.02.2023). La secousse qui a ébranlé la terre et la vie de millions de personnes entre la Turquie et la Syrie est...

Il terremoto che rischia di cambiare il Medio Oriente

(Roma, 06.02.2023). Il tremore che ha scosso i terreni e le vite di milioni di persone tra Turchia e Siria è destinato ad avere...

RDC. L’ultimatum de la Communauté d’Afrique de l’Est: un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu

(Rome, Paris, 06.02.2023). La Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) adresse un ultimatum : Un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu «Cessez-le-feu immédiat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

1 Commentaire

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here