L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Mer Rouge: premiers exercices militaires entre Israël, les Emirats et Bahreïn

(Rome, 16 novembre 2021). Israël a mené des exercices militaires conjoints de cinq jours avec deux des pays avec lesquels il a normalisé ses relations l’année dernière, les Émirats arabes unis (EAU) et Bahreïn. Les opérations ont également vu la participation de la Cinquième Flotte des États-Unis, par le biais de l’USS Portland.

Comme en témoignent de multiples sources, dont la chaine al-Jazeera, c’est la première fois que les trois pays du Moyen-Orient mènent de tels mouvements depuis la signature des accords dits d’Abraham, officiellement signés, à la Maison Blanche, le 15 septembre 2020, comme le rapporte Piera Laurenza, analyste de recherche à l’Observatoire de la sécurité internationale, «Sicurezza Internazionale». La mission navale multilatérale a débuté le 10 novembre et, selon les rapports du Commandement central des forces navales américaines, elle comprend des tactiques liées à l’arraisonnement, à la recherche et à la saisie, dans le but d’améliorer les capacités d’interopérabilité entre les équipes navales des pays participants.

« La collaboration maritime contribue à protéger la liberté de navigation et la libre circulation des échanges, qui sont essentielles à la sécurité et à la stabilité de la région », a déclaré le vice-amiral Brad Cooper, commandant du commandement central des forces navales américaines. Il n’a pas été précisé l’endroit dans la mer Rouge où les activités ont eu lieu. Il s’agit en tout cas d’une zone particulièrement importante pour le commerce maritime international, notamment pétrolier, et où les tensions n’ont pas manqué ces dernières années.

A cet égard, les exercices du 10 au 15 novembre font partie des activités menées pour contrer un ennemi commun, l’Iran. « La présence iranienne est quelque chose que nous devons repousser autant que possible de l’État d’Israël, de la mer Rouge, des zones qui nuisent à notre liberté de navigation. Pour ce faire, nous devons forger des partenariats plus solides », a déclaré un officier supérieur de la marine israélienne, sous couvert d’anonymat, précisant que l’objectif d’Israël est d’étendre sa portée et ses capacités pour détecter les menaces, ainsi que de riposter, le cas échéant.

En fait, même Israël a souvent été accusé d’alimenter les tensions dans la même région. Ce fut le cas de l’épisode du 6 avril, lorsqu’un navire militaire battant pavillon iranien, surnommé Saviz, a été touché par des mines alors qu’il se trouvait en mer Rouge, au large des côtes du Yémen. Plusieurs sources ont pointé du doigt Israël, qui aurait confirmé sa responsabilité à Washington. Selon des sources américaines, l’opération israélienne aurait représenté une forme de vengeance pour les précédentes attaques de Téhéran contre des navires israéliens. Parmi les autres épisodes de l’année dernière, citons celui du 13 avril, date à laquelle un navire marchand appartenant à une société israélienne a été touché par un missile, alors qu’il naviguait dans le golfe d’Oman, au large d’al Foujeira, un gouvernorat des Emirats Arabes Unis.

Depuis la signature des accords abrahamiques, ajoute Piera Laurenza, les liens de coopération établis par Israël, les Emirats Arabes Unis et Bahreïn se sont limités aux sphères économique et diplomatique, sans toucher à la sphère militaire. Cependant, les événements du mois dernier ont montré comment les trois pays sont prêts à coopérer également dans le domaine de la défense. A cet égard, le chef de l’armée de l’air des Émirats arabes unis (EAU), le général de division Ibrahim Nasser Mohammed al-Alawi, s’est rendu pour la première fois en Israël le 25 octobre, dans le cadre d’une visite qualifiée d’historique. Le général a notamment été appelé à superviser les exercices organisés par Israël, « blue Flag », définis comme les plus importants pour les forces aériennes impliquées. Les exercices ont débuté à la mi-octobre, pour une durée totale de deux semaines. Selon Amir Lazar, chef des opérations de l’armée de l’air israélienne, ces exercices « ne se sont pas axés sur l’Iran », mais les responsables militaires, ont indiqué que l’Iran reste la principale menace stratégique d’Israël et qu’il est au centre d’une grande partie de sa planification militaire.

Défense. Le chef d’état-major de la marine française : des liens inextricables entre Paris et Londres

(Rome, Paris, 05 décembre 2021). Il existe des liens indissociables entre la France et le Royaume-Uni dans le domaine de la défense. C'est ce...

Difesa. Il capo di Stato maggiore della Marina francese: tra Parigi e Londra legami inestricabili

(Roma, Parigi, 05 dicembre 2021). Tra Francia e Regno Unito ci sono legami inestricabili nel settore della difesa. Lo ha dichiarato il capo di...

Afghanistan: USA, il regime talebani colpevoli esecuzioni di ex membri delle forze di sicurezza

Gli Stati Uniti e i loro alleati occidentali hanno accusato ieri sera il regime talebano di "esecuzioni sommarie" di ex membri delle forze di...

Afghanistan: les USA accusent les talibans d’exécutions sommaires d’anciens membres des forces de sécurité

Selon l’agence italienne ANSA, les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux ont accusé hier soir le régime taliban d'«exécutions sommaires» d'anciens membres des forces de...

Attaque de pirates contre le département d’État américain à l’aide d’un logiciel espion israélien

(Rome, 04 décembre 2021). Selon des rapports publiés exclusivement par Reuters, les iPhones d'au moins 9 employés du département d'État américain ont été piratés...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here