L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

La frégate Amiral Gorshkov effectue un tir de test de missile hypersonique Zircon dans l’Atlantique

(Rome, Paris, 25.01.2023). La frégate de la marine russe a effectué un exercice de tir sur un navire ennemi.

« L’équipage de la frégate Amiral Gorshkov, opérant dans l’océan Atlantique occidental, a mené un exercice sur l’utilisation des missiles hypersoniques », indique ce mercredi le ministère russe de la Défense dans un communiqué, comme rapporté par le quotidien français «L’Indépendant».

Selon ce texte relayé par l’agence de presse russe officielle Ria Novosty, l’exercice consistait à frapper une cible marine ennemie située à 900 km du navire avec un missile hypersonique Zircon.

A lire : Ukraine: cette «action stratégique décisive» que Poutine et son armée prépareraient pour 2023

La Russie considère ces armes comme un moyen de percer les défenses antimissiles américaines de plus en plus sophistiquées et qui, selon le président russe Vladimir Poutine, pourraient un jour abattre les missiles nucléaires russes.

La frégate «Amiral Gorshkov de la flotte de l’Union soviétique» est un navire polyvalent moderne doté de missiles guidés. Mis en service dans la marine russe en 2018 et en 2021, il a été mis à niveau pour pouvoir utiliser les missiles hypersoniques Zircon qui peuvent atteindre une vitesse neuf fois supérieure à celle du son.

La Russie a mené cet exercice militaire dans l’océan Atlantique sur l’utilisation des missiles. Notamment, a annoncé le ministère de la Défense, la frégate russe Admiral Gorshkov a montré ses muscles en testant un missile supersonique Zirkon de nouvelle génération capable, selon Moscou, de voler à neuf fois la vitesse du son et d’avoir une autonomie de plus de 1.000 km, nous apprend Federico Giuliani du quotidien italien «Il Giornale».

Gorshkov, qui effectue des manœuvres militaires dans l’océan Atlantique, a effectué l’exercice à l’aide d’une simulation informatique. Cela suffit pourtant pour que le message du Kremlin destiné à l’Occident soit clair : alors que le bloc occidental est prêt à envoyer des chars de combat en Ukraine, le gouvernement russe dépoussière ses missiles supersoniques.

Sur ce même thème : «Plans d’urgence civile contre la panique et le chaos». L’Occident se prépare à une attaque nucléaire. Mais le bouclier de défense ne sera prêt qu’en 2030

La note publiée, qui n’indique pas que la frégate a effectivement tiré un missile, indique que « conformément à l’environnement d’entraînement », la frégate Admiral Gorshkov s’est exercée à pratiquer une attaque avec un missile hypersonique Zircon sur une cible marine qui imitait un navire ennemi factice à une distance de plus de 900 kilomètres, ajoute le journal italien.

De ce qui ressortait, l’équipage de combat de la frégate aurait fait preuve d’un haut niveau de coordination des actions. Le ministère avait annoncé il y a deux semaines que le navire de guerre effectuait des exercices en mer du Nord.

A lire aussi : La Russie déploie des missiles hypersoniques à Kaliningrad

Le Zircon est un missile de croisière hypersonique dévoilé pour la première fois par le président russe Vladimir Poutine en 2018. Il est conçu pour voler à des vitesses extrêmement élevées, jusqu’à Mach 9, et à basse altitude pour échapper à la détection radar. Le missile a une portée d’environ 1.000 km, ce qui le rend capable de frapper des cibles profondément à l’intérieur du territoire ennemi.

Il peut être lancé à partir de diverses plates-formes, y compris des sous-marins, des navires et des lanceurs terrestres, et est capable d’effectuer des manœuvres d’évitement en vol, ce qui le rend difficile à intercepter. Il est censé être capable de transporter des ogives à la fois nucléaires et conventionnelles.

A lire : Le bluff de Poutine sur l’utilisation «d’outils dont personne d’autre ne peut se vanter de disposer»

La Russie affirme que le missile est actuellement en service dans l’armée russe. Rappelons qu’outre le Zircon, la marine russe dispose également de missile de croisière supersonique Onyx et de missiles anti-navire Kalibr.

L’énigme du ballon espion chinois, des doutes et des questions sans réponses

(Paris, Rome, 06.02.2023). Tant de doutes, tant de questions encore sans réponse et si peu de certitudes. S'il ne restait que des débris du...

Il giallo del pallone spia cinese: ecco tutto quello che non torna

(Roma, 06.02.2023). Tanti dubbi, molte domande ancora senza risposta e poche certezze. Se del presunto pallone spia cinese abbattuto al largo della costa della...

Le tremblement de terre qui risque de modifier le Moyen-Orient

(Rome, Paris, 06.02.2023). La secousse qui a ébranlé la terre et la vie de millions de personnes entre la Turquie et la Syrie est...

Il terremoto che rischia di cambiare il Medio Oriente

(Roma, 06.02.2023). Il tremore che ha scosso i terreni e le vite di milioni di persone tra Turchia e Siria è destinato ad avere...

RDC. L’ultimatum de la Communauté d’Afrique de l’Est: un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu

(Rome, Paris, 06.02.2023). La Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) adresse un ultimatum : Un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu «Cessez-le-feu immédiat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here