L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Qui est Oleksandr Syrskyi, le général à l’origine de la contre-offensive ukrainienne

(Paris, 11 septembre 2022). Une place déserte, sans personne et sans vie quotidienne normale autour d’elle. Au centre, un drapeau de l’Ukraine à nouveau hissé et un discours prononcé par un général qui promet de ne pas s’arrêter là : voilà quelques-unes des images arrivées ces dernières heures de Balakliya, l’une des villes reconquises par les forces de Kiev. Prenant la parole, tandis que les soldats sont occupés à agiter les drapeaux jaunes et bleus, c’est le général Oleksandr Syrskyi. Il serait à l’origine de la stratégie de reconquête du secteur sud de l’oblast de Kharkiv et des orientations qui ont conduit Kiev à la contre-offensive ukrainienne, comme le rapporte Mauro Indelicato du quotidien italien «Inside Over».

Une longue carrière militaire et des relations avec l’OTAN

Oleksandr Syrskyi est le chef des forces terrestres de l’armée ukrainienne. Lorsque la guerre a éclaté en février, reconstituée par les médias ukrainiens, il était à Kiev. Ici, il a commandé les opérations de défense de la capitale. Mais son visage est toujours resté dans les coulisses. Peu de gens, parmi les Ukrainiens eux-mêmes, le connaissaient avant les vidéos tournées ces dernières heures. Après tout, sa vie semble être presque exclusivement consacrée à l’armée et au monde militaire. Né il y a 57 ans, alors que le territoire ukrainien appartenait encore à l’Union soviétique, Syrskyi a fait un saut qualitatif dans sa carrière au début des années 2000. Il a opéré dans le Donbass, à cette époque (presque) en paix, en commandant de la 72e brigade mécanisé. Au cours de cette phase, il a été promu général et gravit les échelons de l’armée de Kiev.

Une ascension qui l’a conduit en 2013, une année difficile pour l’Ukraine qui a culminé avec les premières manifestations de la place Maïdan, à devenir le premier chef adjoint du centre de commandement principal des forces armées. Une tâche qui, dans les années suivantes, lorsque les gouvernements pro-occidentaux ont pris le pouvoir à Kiev, lui a permis d’avoir des contacts approfondis avec l’OTAN. En effet, il est impliqué dans les différents exercices menés avec les pays de l’alliance atlantique. Un élément qui permettrait de comprendre les évolutions des dernières heures. En fait, Syrskyi, aux commandes des forces terrestres depuis 2019, a poussé à la contre-offensive dans le secteur au sud de Kharkiv, mettant probablement en œuvre les conseils et suggestions des conseillers de l’OTAN. Il s’agit donc d’une figure qui pourrait représenter une sorte de « conjonction » entre l’armée de Kiev et les alliés occidentaux.

Son rôle dans la contre-offensive

Après le retrait des Russes de Kiev, le président ukrainien Zelensky l’a nommé chef des opérations sur Kharkiv. Des sources ukrainiennes ont parlé de la persuasion de Syrskyi dans la planification de la contre-offensive qui a été lancée ces derniers jours. Il aurait donc été l’un des principaux artisans de l’acheminement des hommes et des moyens vers la région de Kharkiv. Et cette fois, son visage est également devenu connu de la population elle-même. Lorsque la contre-attaque a conduit les Ukrainiens à reprendre le quadrant d’Izyum, Syrskyi a voulu visiter personnellement les villes récupérées.

D’où la vidéo tournée à Balakliya, aboutissant à une promesse : « Je suis sûr, dit-il en se promenant sur la place qu’il vient de conquérir, que ce ne sera pas ma dernière ville ». Mais maintenant, la tâche la plus difficile pourrait lui incomber : décider de poursuivre ou non la contre-offensive et tenter d’organiser la logistique dans la région. Des décisions et des objectifs qui ne sont pas simples, malgré les célébrations de ces derniers jours.

Time Magazine incorona le donne iraniane «eroi dell’anno» 2022

Per la testata, "sono in piazza, guidano un movimento istruito, liberale, laico, cresciuto su grandi aspettative e affamato di normalità" Sono le donne iraniane gli...

Les femmes iraniennes désignées par Time Magazine «Héroïnes 2022»

Les femmes iraniennes mises au rang de héros. Dans son numéro du mercredi 7 décembre, le Time Magazine a rendu hommage aux femmes iraniennes,...

Iran: l’ancien président Khatami soutient les étudiants manifestants

(Rome, 07 décembre 2022). La troisième journée de grève générale en Iran s'est concentrée autour des universités. À l'occasion de la Journée des étudiants,...

Iran: l’ex presidente Khatami, «ascoltate le richieste dei manifestanti prima che sia troppo tardi»

(Roma, 07 dicembre 2022). L'ex presidente iraniano, Mohammad Khatami, in un intervento pubblico in occasione della giornata dello studente in Iran. Repressione in Iran, una...

La Hongrie entame une coopération avec l’Iran, qui fournit des armes à la Russie

(Paris, Rome, 07 décembre 2022). Le ministre hongrois des Affaires étrangères a annoncé que si l'Iran pouvait être réintégré dans le système de partenariat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here