L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Ukraine: le cas d’Amnesty International éclate. Zelensky revient à la charge: silence éloquent sur les attaques russes

(Paris, 07 août 2022). « Même si le bombardement russe de la centrale nucléaire est l’un des crimes les plus dangereux contre les Ukrainiens et tous les Européens, contre le droit à la vie de chaque personne, pour une raison quelconque, Amnesty International n’en a pas parlé. Un silence très révélateur qui indique encore une fois la sélectivité manipulatrice de cette organisation ». Selon le quotidien italien «Il Tempo», le président ukrainien Volodymyr Zelensky revient à la charge contre l’organisation non gouvernementale qui, dans son dernier rapport publié le 4 août dernier, accuse les forces de Kiev d’utiliser des zones résidentielles, des hôpitaux et des écoles comme bases militaires.

Sur le même thème : La directrice d’Amnesty-Ukraine démissionne et accuse: «l’organisation fait de la propagande russe»

Entre-temps, Oksana Pokalchuk, la directrice du bureau ukrainien d’Amnesty International a démissionné, accusant l’organisation de défense des droits humains de faire le jeu de la propagande du Kremlin. Le rapport, rendu public jeudi, a suscité l’indignation en Ukraine : « Si vous ne vivez pas dans un pays envahi par des occupants qui le morcellent, vous ne comprenez probablement pas ce que c’est de condamner une armée de défenseurs », a écrit hier sur les réseaux sociaux, la responsable d’Amnesty Ukraine, annonçant sa démission.

Pokalchuk a déclaré qu’elle avait tenté d’avertir la haute direction d’Amnesty que le rapport était partial et ne tenait pas correctement compte de la position ukrainienne, mais qu’elle avait été ignorée. Amnesty affirme avoir contacté des responsables de la défense à Kiev le 29 juillet pour présenter les résultats de l’enquête, mais n’a pas reçu de réponse au moment de la publication du document. Selon Pokalchuk, le délai du préavis était trop court. L’ONG, a poursuivi l’ancienne cadre ukrainienne, « a ainsi involontairement publié un communiqué qui sonne comme un soutien au récit russe. S’efforçant de protéger les civils, ces recherches sont plutôt devenues un outil de propagande russe ».

L’énigme du ballon espion chinois, des doutes et des questions sans réponses

(Paris, Rome, 06.02.2023). Tant de doutes, tant de questions encore sans réponse et si peu de certitudes. S'il ne restait que des débris du...

Il giallo del pallone spia cinese: ecco tutto quello che non torna

(Roma, 06.02.2023). Tanti dubbi, molte domande ancora senza risposta e poche certezze. Se del presunto pallone spia cinese abbattuto al largo della costa della...

Le tremblement de terre qui risque de modifier le Moyen-Orient

(Rome, Paris, 06.02.2023). La secousse qui a ébranlé la terre et la vie de millions de personnes entre la Turquie et la Syrie est...

Il terremoto che rischia di cambiare il Medio Oriente

(Roma, 06.02.2023). Il tremore che ha scosso i terreni e le vite di milioni di persone tra Turchia e Siria è destinato ad avere...

RDC. L’ultimatum de la Communauté d’Afrique de l’Est: un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu

(Rome, Paris, 06.02.2023). La Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) adresse un ultimatum : Un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu «Cessez-le-feu immédiat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here