L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Yémen: les Houthis appellent à des pourparlers avec la coalition dirigée par les Saoudiens

(Rome, 19 décembre 2021). Les rebelles chiites Houthis du Yémen ont appelé à des pourparlers avec la coalition d’États dirigée par l’Arabie saoudite pour mettre fin au conflit dans le pays, a rapporté le 18 décembre l’agence de presse Saba dirigée par les Houthis citée par The New Arab. Le lendemain, les systèmes de défense de Riyad ont détruit un drone lancé depuis l’aéroport international de Sanaa au Yémen par les Houthis contre le territoire saoudien de Khamis Moushaït. Plus tard, trois autres drones lancés depuis le même site contre l’aéroport international d’Abha ont également été détruits.

Selon Camilla Canestri, interprète à l’Observatoire de la sécurité internationale, «Sicurezza Internazionale», le ministre Houthis des Affaires étrangères Hisham Sharaf a déclaré qu’un dialogue organisé sous les auspices des Nations Unies ou avec la participation de partenaires internationaux pourrait conduire à la fin de la guerre au Yémen. Plus précisément, Sharaf a déclaré : « Je conseille au soi-disant Quartet et à la coalition des pays agresseurs (la coalition dirigée par les Saoudiens) d’accepter de dialoguer avec Sanaa pour mettre fin à la guerre et à l’agression, sous les auspices des Nations Unies ou par le biais d’une participation internationale qui inclut la Russie, la Chine, l’Allemagne et tous les États du Golfe qui ne soutiennent pas l’agression ». Le ministre a ensuite ajouté que les Houthis souhaitaient un dialogue pour prendre des dispositions en vue d’un cessez-le-feu et de l’ouverture de l’aéroport de Sanaa ainsi que d’autres points de passage maritimes et terrestres.

Parmi les conditions soulevées par Sharaf, la coalition dirigée par les Saoudiens devrait arrêter le siège du pays et un « retrait de toute force étrangère » devrait avoir lieu. Le dialogue devrait également inclure des discussions sur l’indemnisation du Yémen et de son peuple pour les dommages subis pendant la guerre, ainsi que des discussions sur les mécanismes permettant « une solution politique et pacifique » à la guerre en cours au Yémen, a-t-il déclaré.

Comme le rapporte The New Arab, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont publié une déclaration conjointe exprimant leur inquiétude face à la grave situation humanitaire au Yémen et accusant les Houthis de l’escalade du conflit et du refus d’appeler à un cessez-le-feu. Un rapport des Nations Unies du mois dernier a indiqué que 377.000 personnes mourront d’ici la fin de l’année 2021 en raison de conséquences directes et indirectes de la guerre au Yémen.

Au Yémen, ajoute Camilla Canestri, une guerre civile est en cours, décrite par l’ONU comme la pire crise humanitaire au monde, depuis que les rebelles chiites Houthis ont commencé à se battre pour le contrôle du pays. Le 21 septembre 2014, soutenus par l’ancien régime de feu le président Ali Abdallah Saleh, les Houthis ont réalisé un coup d’État qui leur a permis de prendre le contrôle des institutions de l’État dans la capitale Sanaa, toujours sous leur contrôle. Le président légitime Hadi a d’abord été assigné à résidence à son domicile dans la capitale et, après plusieurs semaines, il a réussi à s’échapper, d’abord à Aden, l’actuel siège provisoire du gouvernement yéménite internationalement reconnu, puis en Arabie saoudite, où il réside toujours.

Hadi est soutenu par une coalition d’États dirigée par Riyad qui comprend l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Soudan, Bahreïn, le Koweït, le Qatar, l’Égypte, le Maroc, la Jordanie et le Sénégal, qui est intervenue dans le conflit le 26 mars 2015. Les rebelles chiites Houthis sont toutefois soutenus par l’Iran et les milices libanaises pro-iraniennes du Hezbollah.

Russia-Ucraina. Stoltenberg: offensiva Kiev fa progressi impressionanti

(Roma, 05 ottobre 2022). L'esercito russo si sta ammassando verso Kherson. Gli ucraini annunciano di aver iniziato la liberazione della regione del Luhansk "Ho parlato...

Ucraina-Russia: l’esercito di Kiev assalta la regione di Kherson, carri armati russi distrutti lungo la strada

Le forze di liberazione concentrano gli attacchi nella parte nord dell'oblast: in questo video, gli effetti della battaglia in una strada di campagna, piena...

Ukraine-Russie: l’armée de Kiev prend d’assaut la région de Kherson, des chars russes détruits le long de la route

Les forces de libération concentrent leurs attaques dans la partie nord de l'oblast : dans cette vidéo, les effets de la bataille sur une...

Bomba atomica, generale Tricarico: «minaccia concreta, si rischiano cento Torri gemelle»

(Roma, Parigi, 05 ottobre 2022). Muoia Sansone con tutti i filistei, è questa la sindrome di Putin? «I segnali ci sono e c’è da...

Vladimir Putin ammette ritirata, Kiev ritorna nei suoi territori: ucraini sfondano a Sud. A Kherson la sfida decisiva

(Roma, Parigi, 05 ottobre 2022). I carri armati ucraini stanno sfondando anche a Sud, nella regione di Kherson, in uno dei quattro territori che...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here