L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

L’Australie classe le Hezbollah comme «organisation terroriste»

(Rome, 24 novembre 2021). Le gouvernement australien a classé mercredi l’ensemble du Hezbollah comme «organisation terroriste», étendant à l’ensemble du groupe qui contrôle une grande partie du Liban cette classification qui ne portait jusqu’alors que sur ses unités armées.

Le puissant mouvement chiite soutenu par l’Iran «continue de menacer d’attentats terroristes et de soutenir les organisations terroristes» et constitue une menace «réelle» et «crédible» pour l’Australie, a déclaré la ministre de l’Intérieur, Karen Andrews.

Israël et les États-Unis ont inscrit depuis longtemps le Hezbollah sur la liste des groupes terroristes, mais d’autres pays refusent de sanctionner l’aile politique du groupe, craignant que cela n’entrave leurs relations avec les autorités libanaises.

Le Hezbollah est considéré comme une organisation terroriste par de nombreux pays occidentaux, bien que certains se sont montrés réticents à sanctionner sa branche politique, redoutant que cela ne déstabilise le pays et ne complique leurs relations avec les autorités.

Le mouvement chiite, représenté au Parlement, est également la seule faction libanaise à ne pas avoir abandonné son arsenal militaire au sortir de la guerre civile (1975-1990). Il dispose d’une puissante milice soutenue et armée par l’Iran, qui l’a employée dans ses guerres par procuration dans la région.

L’appartenance à l’organisation ou son financement seront désormais interdits en Australie, où vit une importante communauté libanaise. Aucun motif n’a été donné pour expliquer cette annonce qui intervient au moment où le Liban est plongé dans une profonde crise économique et politique.

Les Libanais, dont près de 80% vivent sous le seuil de pauvreté, se battent pour survivre avec des revenus limités, des coupures d’électricité sans fin, des pénuries diverses dont de carburant, et une très forte inflation. Des élections législatives sont prévues en mars 2022 alors qu’une partie de la population réclame un renouvellement de l’élite politique, accusée de népotisme et de corruption.

Karen Andrews a également annoncé l’inscription de «The Base», un groupe d’extrême droite, sur la liste des organisations terroristes. «Il s’agit d’un groupe néonazi violent et raciste dont les services de sécurité savent qu’il planifie et prépare des attaques terroristes», a-t-elle affirmé.

(Le Matin)

A lire aussi :

 

Défense. Le chef d’état-major de la marine française : des liens inextricables entre Paris et Londres

(Rome, Paris, 05 décembre 2021). Il existe des liens indissociables entre la France et le Royaume-Uni dans le domaine de la défense. C'est ce...

Difesa. Il capo di Stato maggiore della Marina francese: tra Parigi e Londra legami inestricabili

(Roma, Parigi, 05 dicembre 2021). Tra Francia e Regno Unito ci sono legami inestricabili nel settore della difesa. Lo ha dichiarato il capo di...

Afghanistan: USA, il regime talebani colpevoli esecuzioni di ex membri delle forze di sicurezza

Gli Stati Uniti e i loro alleati occidentali hanno accusato ieri sera il regime talebano di "esecuzioni sommarie" di ex membri delle forze di...

Afghanistan: les USA accusent les talibans d’exécutions sommaires d’anciens membres des forces de sécurité

Selon l’agence italienne ANSA, les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux ont accusé hier soir le régime taliban d'«exécutions sommaires» d'anciens membres des forces de...

Attaque de pirates contre le département d’État américain à l’aide d’un logiciel espion israélien

(Rome, 04 décembre 2021). Selon des rapports publiés exclusivement par Reuters, les iPhones d'au moins 9 employés du département d'État américain ont été piratés...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here