L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le Kosovo désigne le Hezbollah une organisation terroriste

(Roma-24 juin 2020). Le Premier ministre du Kosovo nouvellement nommé, Avdullah Hoti, a annoncé qu’il avait désigné toute l’organisation du Hezbollah terroriste.

Plus précisément, selon ce qui avait été annoncé ce mercredi 24 juin par l’agence de presse kosovare RTK, l’annonce de Hoti était intervenue la veille, lorsque le Premier ministre de Pristina avait révélé qu’il avait désigné l’aile politique et militaire de Hezbollah. La décision, a ajouté Hoti, découle du soutien du Kosovo à toute initiative mondiale visant à assurer la paix et la sécurité.

Le Hezbollah, qui signifie en arabe «le Parti de Dieu», est une organisation paramilitaire chiite libanaise. Né en 1982 en tant que mouvement de résistance contre l’occupation israélienne du sud du Liban, il est devenu plus tard un parti politique local, devenant un acteur clé dans l’arène politique du Liban. Dans son intégralité, le mouvement a été désigné comme terroriste par les États-Unis, l’Argentine, le Bahreïn, la Colombie, le Honduras, le Japon, les Pays-Bas, le Paraguay, les Émirats arabes unis, le Venezuela, le Royaume-Uni, le Canada, le Kosovo, l’Allemagne et par Israël, ainsi que du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et de la Ligue arabe. En outre, Israël considère que le mouvement armé chiite soutenu par Téhéran, est la plus grande menace pour le pays depuis l’extérieur des frontières nationales.

Cependant, d’autres États comme la France, ne considèrent un groupe comme terroriste, que l’aile militaire du Hezbollah, faisant une distinction avec le parti politique. C’est également le cas de l’Union européenne, qui a interdit l’aile militaire du Hezbollah en 2012, à la suite d’une attaque contre des membres d’une organisation israélienne en Bulgarie, dans laquelle 5 Israéliens et un musulman bulgare ont trouvé mort. Le 1er juin dernier, le ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi, a également salué la décision du Parlement autrichien de demander au gouvernement de Vienne et à l’Union européenne de désigner toute l’organisation du Hezbollah comme terroriste, sans distinguer l’aile militaire de l’aile politique. Avant le Kosovo, le dernier État qui a désigné le Hezbollah comme terroriste, était l’Allemagne le 30 avril. Après avoir interdit l’existence de l’organisation dans le pays, la police allemande avait mené une série d’opérations pour capturer des membres présumés du groupe sur leur territoire. Selon les agents de sécurité allemands, environ 1.050 personnes dans le pays font partie de la faction extrémiste de l’organisation. La police a perquisitionné des mosquées et des associations islamiques dans l’État occidental de Rhénanie du Nord-Westphalie, à Brême et à Berlin. En réponse, le dirigeant du Hezbollah Hassan Nasrallah avait critiqué la décision du gouvernement allemand et affirmé qu’il pensait que l’Allemagne succombait à la volonté américaine. En outre, Nasrallah avait annoncé que la décision de Berlin n’empêcherait pas le Hezbollah d’affronter ses ennemis, tout en soulignant que le groupe n’avait pas de présence officielle en Europe. Par ailleurs, le ministre israélien des Affaires étrangères Israël Katz, avait apprécié le choix de Berlin, ajoutant qu’il pensait que l’Allemagne avait franchi une étape importante dans la lutte mondiale contre le terrorisme. En outre, à cette occasion, Katz a demandé à l’UE et à l’ensemble du bloc communautaire de procéder de la même manière.

(Jasmine Ceremigna – Sicurezza Internazionale).  (L’article)

L’énigme du ballon espion chinois, des doutes et des questions sans réponses

(Paris, Rome, 06.02.2023). Tant de doutes, tant de questions encore sans réponse et si peu de certitudes. S'il ne restait que des débris du...

Il giallo del pallone spia cinese: ecco tutto quello che non torna

(Roma, 06.02.2023). Tanti dubbi, molte domande ancora senza risposta e poche certezze. Se del presunto pallone spia cinese abbattuto al largo della costa della...

Le tremblement de terre qui risque de modifier le Moyen-Orient

(Rome, Paris, 06.02.2023). La secousse qui a ébranlé la terre et la vie de millions de personnes entre la Turquie et la Syrie est...

Il terremoto che rischia di cambiare il Medio Oriente

(Roma, 06.02.2023). Il tremore che ha scosso i terreni e le vite di milioni di persone tra Turchia e Siria è destinato ad avere...

RDC. L’ultimatum de la Communauté d’Afrique de l’Est: un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu

(Rome, Paris, 06.02.2023). La Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) adresse un ultimatum : Un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu «Cessez-le-feu immédiat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

2 Commentaires

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here