L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Iran : élections, faible participation malgré un scrutin prolongé

Les bureaux de vote en Iran ont fermé officiellement à minuit au lieu de 18 h, comme initialement prévu, vendredi 21 février. Le scrutin a été prolongé pas moins de cinq fois, par tranches de deux heures, puis une heure et enfin 30 minutes afin de permettre une participation maximale pour ces législatives.Selon l’agence Fars, proche des ultraconservateurs, le taux de participation tournait autour de 40 % à 18 h à l’échelle nationale. Si le taux de participation final officiel se confirme samedi, il serait le plus bas depuis 40 ans. Les résultats définitifs ne devraient pas être connus avant dimanche, mais cette participation devrait profiter aux conservateurs, après la disqualification massive de candidats réformateurs et modérés et la déception exprimée par beaucoup face aux résultats du gouvernement.Après avoir ouvert symboliquement le scrutin, l’ayatollah Khamenei avait renouvelé le matin son appel aux quelque 58 millions d’électeurs à participer « avec enthousiasme » au scrutin afin de « garantir l’intérêt national ». Scrutin qu’il avait qualifié de devoir « religieux ».

Pro et anti Rohani

A Téhéran, de longues queues ont été observées devant des bureaux des quartiers sud, acquis aux conservateurs, contrastant avec le nord de la ville – qui a voté majoritairement Hassan Rohani lors de la présidentielle de 2013 et 2017- et où l’engouement était nettement moindre.La disqualification de milliers de candidats réformateurs et modérés réduit pratiquement le scrutin à un affrontement entre conservateurs et ultraconservateurs.En fonction des résultats, la plus ou moins grande représentation des ultras dans la future Assemblée, déterminera la marge de manœuvre qui restera au président Rohani jusqu’à la fin de son mandat en 2021, et pourrait influer sur la poursuite de sa politique extérieure d’ouverture.

Le camp du président avait appelé les électeurs à voter même s’ils ne sont pas satisfaits du gouvernement. (Médias)

Israël submergé par les protestations: affrontements devant la maison de Netanyahu

(Paris, Rome, 27.03.2023). Affrontements avec la police et tentatives de franchissements des barricades devant la résidence du Premier ministre Benyamin Netanyahu Forte tension en Israël...

Scontri davanti alla casa di Netanyahu: Israele travolto dalle proteste

(Roma, 26.03.2023). Scontri con la polizia e tentativi di sfondare le barricate fuori dalla residenza del premier Benyamin Netanyahu Alta tensione in Israele dopo il...

Israël: nouvelles manifestations après le limogeage du ministre de la Défense

(Rome, Paris, 26.03.2023). Il avait appelé à la suspension du projet de la réforme de la justice. Une foule s'est également rassemblée près de...

Israele: ancora manifestazioni dopo il licenziamento del ministro della Difesa

(Roma, 26.03.2023). Aveva chiesto lo stop della riforma sulla giustizia. Una folla si è radunata anche vicino alla residenza del primo ministro Netanyahu a...

Moscou accuse Kiev d’avoir tenté d’attaquer Toula à l’aide d’un drone

(Rome, Paris, 26.03.2023). Le ministère russe de la Défense indique avoir neutralisé un drone Tu-141 « Strizh » à l’aide du système de brouillage Pole-21 avant...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here