L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Rotterdam: double fusillade et un incendie criminel, plusieurs victimes. Un homme arrêté

(Rome, 28.09.2023). Plusieurs personnes ont été tuées cet après-midi dans la ville néerlandaise après au moins deux fusillades. La police locale n’a pas précisé le nombre exact de victimes, certains médias parlent de 3 personnes blessées. Un homme de 32 ans a été arrêté sur l’héliport de l’hôpital universitaire Erasmus

Plusieurs personnes ont été tuées cet après-midi dans la ville néerlandaise de Rotterdam après plusieurs fusillades, d’abord dans un appartement puis dans une salle de classe du centre universitaire Erasmus (CHU). La police locale n’a pas précisé le nombre exact de victimes, se contentant de préciser : « Plusieurs personnes ont été tuées aujourd’hui lors d’au moins deux fusillades à Rotterdam ». Les parents et les proches doivent être informés en priorité. Certains médias parlent également de 3 personnes blessées. Un homme de 32 ans a été arrêté sur l’héliport de l’hôpital universitaire Erasmus, à la suite des fusillades et des deux incendies criminels déclenchés par le tueur. Les médias néerlandais rapportent que la police n’a pas fourni plus de détails sur le suspect, mais affirment que son rôle dans la fusillade fait l’objet d’une enquête. Personne d’autre n’est actuellement recherché, tel que rapporté par la chaine «Sky Tg24».

Ce que nous savons à l’heure actuelle

Deux fusillades ont eu lieu cet après-midi à Rotterdam, faisant plusieurs morts. La première fusillade s’est produite dans une maison de Heiman Dullaertplein, dans le quartier de Delfshaven, où un incendie se serait déclaré. Deux personnes y ont été blessées et une autre serait décédée. L’homme a ensuite tiré dans une salle de classe de l’hôpital universitaire Erasmus de Rotterdam, tuant une personne dans la salle de conférence (selon des témoins oculaires, il pourrait s’agir d’un professeur), puis s’est introduit par effraction dans l’hôpital, le centre médical Erasmus, où il aurait déclenché un second incendie. La police pense qu’il a agi seul et qu’il n’y a aucun autre suspect. Des témoins oculaires ont décrit une scène de chaos qui régnait au sein de l’hôpital, où les étudiants et le personnel médical avaient reçu l’ordre de quitter la partie du complexe où se déroulaient les cours. Certains patients ont également été évacués en fauteuils roulants ou sur des lits d’hôpitaux. Avant l’arrestation d’un suspect, la police avait décrit le tireur, qui avait une arme à feu, comme étant de grande taille, aux cheveux noirs, un sac à dos et des écouteurs.

L’homme arrêté

« Un habitant de Rotterdam âgé de 32 ans a été arrêté. Il est soupçonné d’être impliqué dans deux incidents violents. Nous excluons la possibilité qu’il y ait un deuxième homme », a écrit la police sur X. Les motivations de l’homme qui était en tenue de combat ne sont toujours pas claires. Rotterdam est souvent le théâtre de fusillades, généralement attribuées à des règlements de compte entre gangs de drogue rivaux. En 2019, trois personnes ont été tuées par balle alors qu’elles se trouvaient à bord d’un tramway à Utrecht.

Un Italien témoigne: «tant de peur, il s’agirait de motifs personnels»

« J’ai entendu des coups de feu et des cris, c’était la panique partout. Nous avons couru vers la sortie en laissant tous nos effets personnels ». C’est le récit de Beniamino Vincenzoni, 24 ans, un médecin italien vivant aux Pays-Bas, interviewé par l’ANSA, qui travaille à l’hôpital universitaire Erasmo de Rotterdam, théâtre de l’une des deux fusillades. « La police a arrêté un homme qui était entré dans une des salles de classe de l’hôpital et avait ouvert le feu sur un médecin-enseignant qu’il avait également appelé par son nom avant de l’abattre », a déclaré Vincenzoni qui n’a pas exclu un mobile personnel.

Burkina Faso: la junte va supprimer le français comme langue officielle

(Rome, 07.12.2023). Les militaires ont progressivement rejeté l'influence de Paris, ordonnant le retrait des forces françaises du pays et se rapprochant de la Russie Le...

Burkina Faso: la giunta rimuoverà il francese come lingua ufficiale

(Roma, 07.12.2023). I militari hanno progressivamente respinto l'influenza di Parigi, ordinando il ritiro delle forze francesi nel Paese ed avvicinandosi alla Russia Il francese non...

Liban: la stabilité à la tête de l’armée est une exigence internationale, en attendant l’élection présidentielle

(Roma, 06 décembre 2023). Un « mini-coup d’Etat » au sein de l’armée, préparé par le Hezbollah et Gebran Bassil pour renverser le commandant en chef...

MARSEC: nouvelles attaques des Houthis contre des navires commerciaux internationaux

(Rome, Paris, 06.12.2023). Nouvelles attaques des Houthis contre des navires commerciaux internationaux. Des missiles et des drones lancés depuis le Yémen contre l'«Unity Explorer», le...

MARSEC: nuovi attacchi degli Houthi contro navi commerciali internazionali

(Roma, 06.12.2023). Nuovi attacchi degli Houthi contro navi commerciali internazionali. Lanciati dallo Yemen missili e droni contro la Unity Explorer, la M/V Number 9...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème