L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Kiev: «d’ici la fin de l’année, nous pourrions arriver en Crimée»

(Rome, Paris, 19 novembre 2022). Le vice-ministre ukrainien de la Défense, Volodymyr Havrylov, explique qu’une négociation avec Moscou ne sera «possible que lorsque les Russes auront abandonné chaque pouce du sol ukrainien»

L’armée ukrainienne pourrait arriver en Crimée d’ici la fin de cette année. Cela a été affirmé par le vice-ministre ukrainien de la Défense, Volodymyr Havrylov, commentant le retrait de l’armée russe de la ville de Kherson, aux micros de Sky News.

Selon l’agence italienne «AGI», Havrylov a exprimé l’espoir que la guerre puisse prendre fin au printemps prochain et a déclaré que l’armée ukrainienne est prête à se battre même pendant l’hiver rigoureux. « L’arrivée de nos soldats en Crimée n’est qu’une question de temps, cela arrivera tôt ou tard. Un événement inattendu comme l’effondrement du régime de Poutine pourrait nous permettre de reprendre toute la Crimée d’ici la fin décembre. C’est une possibilité qu’il ne faut pas exclure », a déclaré le vice-ministre ukrainien.

Selon Havrylov, « l’événement inattendu » susceptible de perturber la dynamique du conflit pourrait être « la disparition de Poutine pour des raisons obscures », ou la « prise du contrôle de quelqu’un dans le cercle du pouvoir russe » ou encore « la réaction d’une société désabusée par les importantes pertes de soldats ».

Havrylov considère que le recours à l’arsenal nucléaire par la Russie est peu probable, mais il précise que même dans ce cas, l’armée de Kiev continuera à se battre. « Je ne vois pas cela comme un scénario probable, mais ce serait une tragédie pour tout le monde. Toutefois, une attaque avec des armes nucléaires tactiques ne constitue pas une menace qui arrêterait la nôtre », a déclaré Havrylov.

La guerre, selon le vice-ministre, pourrait se terminer au printemps, une circonstance qui ne prélude toutefois pas une fin effective du conflit. « La fin du conflit pourrait aussi arriver simplement parce que la Russie aura besoin de se renforcer. Le peuple a payé de son sang et nous avons fait d’énormes efforts. Tout le monde en Ukraine est conscient que tout retard ou gel du conflit ne ferait que constituer une nouvelle phase de cette guerre contre l’existence de l’Ukraine », a-t-il réaffirmé.

Sur la possibilité de négociations, le vice-ministre a enfin été catégorique, la qualifiant de « possible uniquement lorsque les Russes auront abandonné chaque pouce du sol ukrainien ».

Time Magazine incorona le donne iraniane «eroi dell’anno» 2022

Per la testata, "sono in piazza, guidano un movimento istruito, liberale, laico, cresciuto su grandi aspettative e affamato di normalità" Sono le donne iraniane gli...

Les femmes iraniennes désignées par Time Magazine «Héroïnes 2022»

Les femmes iraniennes mises au rang de héros. Dans son numéro du mercredi 7 décembre, le Time Magazine a rendu hommage aux femmes iraniennes,...

Iran: l’ancien président Khatami soutient les étudiants manifestants

(Rome, 07 décembre 2022). La troisième journée de grève générale en Iran s'est concentrée autour des universités. À l'occasion de la Journée des étudiants,...

Iran: l’ex presidente Khatami, «ascoltate le richieste dei manifestanti prima che sia troppo tardi»

(Roma, 07 dicembre 2022). L'ex presidente iraniano, Mohammad Khatami, in un intervento pubblico in occasione della giornata dello studente in Iran. Repressione in Iran, una...

La Hongrie entame une coopération avec l’Iran, qui fournit des armes à la Russie

(Paris, Rome, 07 décembre 2022). Le ministre hongrois des Affaires étrangères a annoncé que si l'Iran pouvait être réintégré dans le système de partenariat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here