L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Un chasseur russe tire un missile près d’un avion de la RAF en patrouille en mer Noire. L’embarras de Moscou: «défaillance technique», l’hypothèse de mise en garde

Un missile lancé par un chasseur russe à proximité d’un avion de reconnaissance britannique patrouillant dans l’espace aérien international au-dessus de la mer Noire. Le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a dénoncé l’incident, survenu le 29 septembre dernier.

Si l’on considère la comparaison entre un chasseur très performant comme le Su-27 et un avion comme le RC-135W anglais (de reconnaissance et de guerre électronique), un Boeing quadriréacteur (en somme, très similaire à un avion de ligne, et certainement non récent) que la fusée air-air lancée par l’avion russe, suscite plus d’une inquiétude. Moscou parlait alors d’un « dysfonctionnement technique », une justification qui équivaut à une perte considérable de la face de l’armée de l’air russe, qui apparaît ainsi très peu fiable, alors que l’état de crise internationale exige au contraire des langages fermes et une efficacité maximale. Certes, si le pilote du Su-27 avait voulu percuter l’avion britannique lent, il ne l’aurait pas manqué. S’agit-il donc d’une défaillance technique ou d’un avertissement délibéré qui marque un nouveau bond dans ces confrontations quotidiens entre l’armée de l’air russe et l’OTAN ?

UN MISSILE RUSSE PRES D’UN AVION BRITANNIQUE

Wallace a déclaré aux députés de la Chambre des communes que l’avion espion non armé « RAF RC-135 Rivet Joint » volait dans « l’espace aérien international au-dessus de la mer Noire » lorsque deux Su-27 russes « ont tiré un missile à proximité ».

UN INCIDENT « POTENTIELLEMENT DANGEREUX »

Le secrétaire à la Défense a fait valoir qu’à la suite de l’épisode, la Grande-Bretagne avait suspendu ses opérations de patrouille car l’incident s’était avéré « potentiellement dangereux ». La Grande-Bretagne a fait part de ses préoccupations au ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

LA VERSION RUSSE

La Russie a répondu qu’il s’agissait d’un dysfonctionnement technique. Suite à cette clarification, la Grande-Bretagne a maintenant repris ses patrouilles. « Nous ne considérons pas qu’il s’agisse d’une escalade délibérée de la part des Russes, notre analyse conviendrait qu’il s’agissait d’un dysfonctionnement », a expliqué Wallace.

Et le ministre d’ajouter: « Dans ma lettre à Choïgou, j’ai clairement précisé que notre avion n’était pas armé, se trouvait dans l’espace aérien international et suivait une trajectoire de vol pré-notifiée ».

 L’INCIDENT

La durée totale de l’interaction entre les avions russes et le « Rivet Joint » était d’environ 90 minutes et une fois la patrouille terminée, l’avion est retourné à la base. Wallace a déclaré que c’était « un cas incroyablement chanceux, où que le pire ne se soit pas produit ».

(Il Mattino)

L’énigme du ballon espion chinois, des doutes et des questions sans réponses

(Paris, Rome, 06.02.2023). Tant de doutes, tant de questions encore sans réponse et si peu de certitudes. S'il ne restait que des débris du...

Il giallo del pallone spia cinese: ecco tutto quello che non torna

(Roma, 06.02.2023). Tanti dubbi, molte domande ancora senza risposta e poche certezze. Se del presunto pallone spia cinese abbattuto al largo della costa della...

Le tremblement de terre qui risque de modifier le Moyen-Orient

(Rome, Paris, 06.02.2023). La secousse qui a ébranlé la terre et la vie de millions de personnes entre la Turquie et la Syrie est...

Il terremoto che rischia di cambiare il Medio Oriente

(Roma, 06.02.2023). Il tremore che ha scosso i terreni e le vite di milioni di persone tra Turchia e Siria è destinato ad avere...

RDC. L’ultimatum de la Communauté d’Afrique de l’Est: un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu

(Rome, Paris, 06.02.2023). La Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) adresse un ultimatum : Un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu «Cessez-le-feu immédiat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here