L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Vladimir Poutine: le décret sur la «mobilisation partielle» est signé. «L’Occident veut détruire la Russie»

(Rome, Paris, 21 septembre 2022). Le Donbass « est quasiment libéré », « les objectifs de l’opération spéciale restent inchangés ». Aucun affaissement, pas d’ouverture. « Des armes nucléaires ? Nous en avons aussi. Le ministre de la Défense : « nous allons mobiliser 300.000 réservistes »

Le Donbass « est presque libéré », et les principaux « objectifs de l’opération spéciale » restent inchangés. Pas d’échec, pas d’ouverture pour le changement de cap spéculé par le Premier ministre turc Erdogan il y a deux jours.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle en Russie, comme rapporté par la «Rai News». Le décret a déjà été signé annonçant le rappel des militaires de réserve. Le discours tant attendu à la nation, prévu hier soir, puis mystérieusement reporté, a commencé. Pas de capitulation, pas d’ouverture à une négociation (comme l’avait émis l’hypothèse deux jours plus tôt le Premier ministre turc, Erdogan), « l’Occident veut détruire la Russie comme l’URSS », et le Donbass, « est presque totalement libéré ». Et surtout, la mobilisation visant à augmenter les troupes sur le terrain dans le conflit russo-ukrainien. Et puis, la menace atomique revient : « Ceux qui tentent de nous faire chanter avec des armes nucléaires, doivent savoir que nous en avons aussi ».

« L’opération militaire spéciale en Ukraine était inévitable », et les principaux objectifs « restent inchangés », a déclaré Poutine, selon qui « la République populaire de Lougansk a été complètement libérée, tandis que celle de Donetsk partiellement libérée ».

Nous garantirons le référendum

S’adressant à la nation, le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, a déclaré que « la Russie fera tout pour que des référendums aient lieu » dans le Donbass.

« L’Occident veut détruire la Russie comme l’URSS a déjà été détruite », a dit Poutine ajoutant que « Kiev avait réagi positivement aux propositions de la Russie après le début des opérations militaires, mais l’Occident a donné ses instructions à l’Ukraine lui demandant d’abandonner les négociations ». « L’objectif de l’Occident est d’affaiblir, de diviser et de détruire la Russie », a-t-il déclaré.

Armes nucléaires : « Ils devraient savoir que nous en avons aussi »

Faisant clairement référence à l’utilisation de l’arme atomique, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que « la Russie utilisera tous les moyens disponibles en cas de menace à l’intégrité territoriale ». « Ceux qui tentent de nous faire chanter avec des armes nucléaires devraient savoir que nous en avons aussi », car – explique Poutine – « lorsque son intégrité territoriale est menacée, la Fédération de Russie utilise tous les moyens disponibles », « et ce n’est pas du bluff », a déclaré Vladimir Poutine dans son discours à la nation sur le conflit en Ukraine.

« Le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya, orchestré par l’Occident »

Le président russe Vladimir Poutine a rappelé à l’Occident que la Russie est supérieure dans un certain nombre de composants aux équipements militaires étrangers.

« Il ne s’agit pas seulement du bombardement de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya harmonisé par l’Occident, qui menace d’une catastrophe nucléaire, mais aussi des déclarations de quelques hauts représentants de certains pays de l’OTAN sur la possibilité et l’admissibilité de l’utilisation d’armes de destruction massive, d’armes nucléaires contre la Russie. A ceux qui se complaisent dans de telles revendications à propos de la Russie, je tiens à rappeler que notre pays dispose également de divers moyens de destruction, et dans certains éléments, plus modernes que ceux des pays de l’OTAN », a déclaré Poutine dans un discours adressé aux Russes, selon l’agence de presse gouvernementale Ria Novosti.

Après le discours de Poutine, la télévision russe a diffusé une interview de Sergueï Choïgou, ministre de la Défense, qui a annoncé que « toutes les armes sont utiles, même la triade nucléaire », donnant le nombre – selon Moscou – des militaires russes morts pendant le conflit : « Depuis le début de l’opération militaire en Ukraine, la Russie a perdu 5.937 soldats ». Des chiffres sensiblement différents de ceux déclarés par le pays envahi (plus de 20.000). « Aujourd’hui, nous sommes en guerre non pas tant avec l’Ukraine, avec l’armée ukrainienne, mais avec l’Occident collectif », a ajouté Choïgou.

« 300 mille réservistes mobilisés »

Et puis, les chiffres de la « mobilisation partielle » annoncés peu avant par Poutine : « En Russie, il est prévu de faire appel à 300.000 réservistes : il s’agira d’hommes ayant déjà servi dans l’armée, ayant une expérience du combat et des spécialisations militaires. Les conscrits sont exclus ».

Berlin réagit : « L’annonce de Poutine marque une escalade »

L’annonce d’une mobilisation partielle que vient de faire Vladimir Poutine « marque une nouvelle escalade dans l’agression contre l’Ukraine », a ainsi déclaré le vice-chancelier allemand Robert Habeck. « Nous allons nous concerter pour voir comment réagir politiquement », a-t-il expliqué. Il est clair que l’Ukraine devra continuer à bénéficier d’un « soutien total ». Selon le ministre allemand, il s’agit «d’un mauvais, très mauvais pas».

Israël: un accord en vue avec le Liban sur le tracé des frontières maritimes

Les détails doivent encore être peaufinés, mais le projet de médiation américaine sur le tracé des frontières maritimes entre Israël et le Liban et...

Iran: media, spari contro gli studenti nell’università Sharif a Teheran

Secondo i dati diffusi dall’organizzazione non governativa Iran Human Rights (Ihr), finora nelle proteste sono morte 133 persone Le forze di sicurezza iraniane avrebbero circondato...

Iran: médias, tirs sur des étudiants de l’université Sharif de Téhéran

Selon les données publiées par l'organisation non gouvernementale Iran Human Rights (Ihr), 133 personnes sont mortes dans les manifestations jusqu'à présent Les forces de sécurité...

Ukraine. David Petraeus: si Poutine utilise la puissance nucléaire, nous détruirons ses troupes

(Paris, 02 octobre 2022). Si Poutine devait utiliser ses armes nucléaires en Ukraine, « nous réagirions en menant un effort de l'OTAN, un effort...

Ucraina. David Petraeus: se Putin usasse il nucleare, distruggeremo le sue truppe

(Roma, 02 ottobre 2022). Se Putin utilizzasse armi nucleari in Ucraina, "risponderemmo guidando uno sforzo della Nato - un sforzo collettivo - che eliminerebbe...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

1 Commentaire

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here