L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

Ukraine: Kiev en alerte face à l’infiltration russe de son administration

La peur de l’infiltration de la Russie dans les services de sécurité et l’administration demeure en Ukraine. 650 enquêtes ont été ouvertes, selon la présidence. L’enjeu est de taille, notamment à l’heure de la contre-offensive de Kiev dans la région de Kherson, occupée depuis le début de l’invasion par les forces russes, sans doute grâce à des complicités.
650 suspicions de trahison, cela peut sembler presque insignifiant en regard de la pléthore d’agents de sécurité et de renseignement ukrainiens. Le SBU, les services secrets, comptent à eux seuls 35 000 employés. Mais l’infiltration russe est un problème depuis l’indépendance, explique Oleksiy Melnyk, co-directeur sécurité internationale du centre d’études Razumkov à Kiev, qui souligne la vulnérabilité du pays : « Il y a en Ukraine des officiers de haut rang, encore en activité, diplômés d’écoles militaires soviétiques – qui ont des camarades de promotion à des postes élevés en Russie. Il y a aussi la langue commune, et je dirais des cultures communes (jusqu’à un certain point) car vous le savez, l’une des plus puissantes armes de la Russie, c’est la corruption. »
Le numéro deux du renseignement arrêté en Serbie
Parmi les arrestations qui ont eu lieu figurent celles de plusieurs responsables qui auraient facilité la prise rapide de Tchernobyl et de Kherson, au tout début de l’invasion russe. Le numéro deux des renseignements, Andreï Naoumov, a été arrêté en Serbie avec 600.000 euros dans sa voiture en juin. Et le gouvernement de Kiev reste en alerte. « La plus grande préoccupation, c’est le premier cercle de notre président, et les gens qui sont à la tête des services de sécurité, ou à des postes de commandement », selon Oleksiy Melnyk.
Ni paranoïa ni chasse aux sorcières, la menace est réelle, estime le chercheur qui rappelle qu’il suffit d’un seul espion pour faire des dégâts stratégiques.

(Radio France Internationale)

Ukraine: Emmanuel Macron appelle les Français à «accepter de payer le prix de la liberté»

(Rome, 19 août 2022). Le chef de l'Etat a dénoncé «l'attaque brutale lancée par Vladimir Poutine» en Ukraine, après s'être entretenu dans la journée...

Poutine craint une «catastrophe d’envergure» à la centrale de Zaporijia

(Rome, 19 août 2022). L'armée russe assure qu'elle n'a pas déployé "d'armes lourdes" dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Zaporijia, ce dont l'accuse...

Ucraina: Pentagono annuncia nuova tranche aiuti per 775 milioni di dollari

Il Pentagono ha annunciato una nuova tranche di aiuti militari all'Ucraina per 775 milioni di dollari, comprese munizioni per i lanciarazzi Himars e Howitzers. Questo...

Ukraine: le Pentagone annonce une nouvelle aide de 775 millions de dollars

Le Pentagone a annoncé une nouvelle tranche de 775 millions de dollars d'aide militaire à l'Ukraine, comprenant des munitions pour les lance-roquettes Himars et...

Ukraine: attaques à Energodar et en Crimée, explosion d’un dépôt de munitions dans la région russe de Belgorod

(Rome, 19 août 2022). Une nuit de tension qui vient de s'écouler et les autorités de Moscou qui ont dénoncé les attaques menées par...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here