L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

France-Sahel: Emmanuel Macron annonce la fin de l’opération sous sa forme actuelle

À la veille d’un sommet du G7 au Royaume-Uni et du sommet de l’Otan à Bruxelles, Emmanuel Macron a officialisé jeudi 10 juin « la fin de l’opération Barkhane », selon des modalités à préciser dans les prochaines semaines, d’après la chaine française LCI.

Lutter contre le djihadisme

À l’heure actuelle, 5.100 soldats français sont déployés dans cette région du Sahel afin de lutter contre le djihadisme. « Il y a eu des succès tangibles, mais globalement, Barkhane n’a pas réussi à enrayer la spirale de violence. 50 soldats français sont morts au combat depuis 2013. Emmanuel Macron estime qu’il faut changer de modèle, et que la France ne peut pas continuer à se substituer aux États africains absents », comme l’a rapporté Francetvinfo.

Près de 7 ans après le lancement de l’opération Barkhane, et 8 ans de présence française continue au Sahel, Emmanuel Macron a officialisé « un changement de modèle », sans détailler pour autant les conditions d’un retrait progressif de l’armée française engagée dans la région pour lutter contre le terrorisme islamiste.

« Le temps est venu », a annoncé le chef de l’État lors d’une conférence de presse à la veille d’un sommet du G7 au Royaume-Uni et du sommet de l’Otan à Bruxelles. « La poursuite de nos engagements au Sahel ne se fera pas à cadre constant », a-t-il ajouté, indiquant qu’il faudrait « tirer les enseignements de ce qui a fonctionné et de ce qui n’a pas fonctionné » lors de ces opérations successives de l’armée française. « La présence durable de la France ne peut pas se substituer au retour des États, à la stabilité politique », a aussi prévenu le président français, appelant les gouvernements – en particulier le Mali, marqué un nouveau coup d’État – à « la responsabilité », selon LCI.

« Dans plusieurs États de la région, il n’y a pas eu de réengagement des décideurs », a-t-il insisté ensuite. « Ce n’est pas le rôle de la France de se substituer à perpétuité aux États ». « Nous amorcerons une transformation profonde de notre présence au Sahel dont les modalités seront précisées dans les semaines à venir », a-t-il dit, évoquant un « changement de modèle qui impliquera le passage à un nouveau cadre ». « La fin de l’opération Barkhane » devra ainsi laisser place à « une opération d’appui aux armées qui le souhaitent », sous la forme d’une « alliance internationale associant les États de la région, strictement concentrée sur la lutte contre le terrorisme ». Ce « nouveau cadre » inclura « la formation des armées partenaires ».

Azerbaïdjan-Arménie: Bakou libère 15 prisonniers arméniens en échange de cartes des mines

(Rome, 12 juin 2021). L'Azerbaïdjan a accepté la libération de 15 prisonniers arméniens en échange de cartes relatives au placement de 97.000 mines antichars...

Azerbaigian-Armenia: Baku libera 15 prigionieri armeni in cambio della mappe sulle mine

(Roma, 12 giugno 2021). L’Azerbaigian ha acconsentito alla liberazione di 15 prigionieri armeni in cambio delle mappe relative al posizionamento di 97 mila mine...

G7: Biden appelle les alliés des USA à se mobiliser contre la Chine

(Rome, 12 juin 2021). Les dirigeants mondiaux réunis à Carbis Bay, au Royaume-Uni, pour la deuxième journée du sommet du G7 ont exprimé leurs...

G7: Biden chiama a raccolta gli alleati USA in funzione anti-Cina

(Roma, 12 giugno 2021). I leader mondiali riuniti a Carbis Bay, nel Regno Unito, per la seconda giornata del vertice del G7 hanno espresso...

G7: Emmanuel Macron s’est entretenu avec Joe Biden et Boris Johnson

(Roma, 12 juin 2021). Le sommet du G7 continue dans le sud de l’Angleterre, samedi 12 juin. Comme le veut la tradition, c’est l’occasion...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here