L'actualité du Proche et Moyen-Orient et Afrique du Nord

France: tribune de militaires dans «Valeurs actuelles», dix-huit signataires en activité vont passer devant un conseil militaire

(Roma, Paris, 28 avril 2021). Selon le chef d’état-major des Armées, ils recevront des sanctions disciplinaires militaires proportionnelles à leur grade.

Dix-huit militaires en activité, signataires d’une tribune controversée dans Valeurs actuelles, vont passer devant un conseil militaire, a annoncé le chef d’état-major des Armées, mercredi 28 avril. Ils passeront « chacun devant un conseil supérieur militaire », a déclaré le général François Lecointre au quotidien Le Parisien (article réservé aux abonnés).  Les 18 soldats d’active identifiés –dont quatre officiers– parmi les signataires recevront « des sanctions disciplinaires militaires », a précisé le général, en évoquant des sanctions « plus fortes pour les plus gradés ». « Je considère que plus les responsabilités sont élevées, plus l’obligation de neutralité et d’exemplarité est forte », a-t-il martelé.

« Une procédure exceptionnelle »

De leurs côtés, la vingtaine de généraux en « deuxième section » signataires –proches de la retraite mais qui peuvent toujours être rappelés– risquent « la radiation, donc la mise à la retraite d’office », a précisé le général. « Ces officiers généraux vont passer chacun devant un conseil supérieur militaire. Au terme de cette procédure, c’est le président de la République qui signe un décret de radiation ». « Je souhaite que leur mise à la retraite d’office soit décidée », a-t-il relevé en évoquant « une procédure exceptionnelle », lancée à la demande de la ministre des Armées.

Une vingtaine de généraux, une centaine de hauts gradés et plus d’un millier d’autres militaires ont signé cette tribune dans le magazine ultra-conservateur. Le texte appelle notamment la classe politique à lutter contre « le délitement » de la France.

Parmi les signataires, le général Christian Piquemal, ancien patron de la Légion étrangère, a déjà été radié en 2016 des cadres de l’armée pour avoir participé à une manifestation interdite contre les migrants à Calais. « Je vais lui envoyer une lettre pour lui dire qu’il est indigne, salit l’armée, la fragilise en en faisant un objet de polémique nationale », a indiqué le général Lecointre. « Je leur conteste à tous (…) le droit de prendre des engagements politiciens en mettant en avant leur grade », a-t-il ajouté.

(FrancetvInfo)

L’énigme du ballon espion chinois, des doutes et des questions sans réponses

(Paris, Rome, 06.02.2023). Tant de doutes, tant de questions encore sans réponse et si peu de certitudes. S'il ne restait que des débris du...

Il giallo del pallone spia cinese: ecco tutto quello che non torna

(Roma, 06.02.2023). Tanti dubbi, molte domande ancora senza risposta e poche certezze. Se del presunto pallone spia cinese abbattuto al largo della costa della...

Le tremblement de terre qui risque de modifier le Moyen-Orient

(Rome, Paris, 06.02.2023). La secousse qui a ébranlé la terre et la vie de millions de personnes entre la Turquie et la Syrie est...

Il terremoto che rischia di cambiare il Medio Oriente

(Roma, 06.02.2023). Il tremore che ha scosso i terreni e le vite di milioni di persone tra Turchia e Siria è destinato ad avere...

RDC. L’ultimatum de la Communauté d’Afrique de l’Est: un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu

(Rome, Paris, 06.02.2023). La Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) adresse un ultimatum : Un cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 du Nord-Kivu «Cessez-le-feu immédiat...

Recevez notre newsletter et les alertes de Mena News


À lire sur le même thème

Votre réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here